vendredi 16 janvier 2015

Gilbert BODART dit " le Gil "

Gilbert Bodart dit « le Gil » né le 2 septembre 1962 à Ougrée dans la province de Liège est un joueur international belge de football, qui évoluait au poste de gardien de but, avant d'ensuite devenir entraîneur.

































Biographie:
 Il a joué 470 matches officiels au Standard de Liège: il se revendique l'héritier du portier Jean-Marie Pfaff et est apparu dans la série qui lui est consacré: "De Pfaffs".
En club
Fils de Jean Bodart (lui-même également gardien au RFC Liège et à l'Union Saint-Gilloise), Gilbert fait ses débuts dans le monde du football enfant (bien qu'il se destinait au départ au tennis), avec le petit club local de la ville de Verlaine (dans la banlieue de Liège), avant d'entrer en 1976 au centre de formation du grand club de sa province natale, le Standard de Liège.
Il fait ses débuts avec les pro en 1981, et reste avec le club liégeois jusqu'en 1996. En 1995, il se classe deuxième au suffrage élisant le soulier d'or derrière Paul Okon.
En 1996, Bodart rejoint les finalistes de la dernière Coupe UEFA, à savoir les français des Girondins de Bordeaux, où il ne reste qu'une saison avec à la clé une 4e place, suffisante pour être élu meilleur gardien de but du championnat français. Cette saison, il perd également en finale de la Coupe de la Ligue contre Strasbourg aux tirs au but.

Il retourne l'année suivante au Standard pour une saison avant de rejoindre l'Italie et le Brescia Calcio, ainsi que Ravenne.

En sélection
Il n'est monté sur le terrain que 12 fois en 10 ans en tant que Diable Rouge, en concurrence avec Michel Preud'homme et Jean-Marie Pfaff, et étant le plus souvent réserviste (il a donc en tout regardé 88 rencontres internationales depuis le banc de touche).

Il est notamment deux fois sélectionné par Guy Thys pour participer aux coupes du monde de 1986 au Mexique et de 1990 en Italie.

Carrière d'entraîneur
Il arrête sa carrière de joueur en 2002 au KSK Beveren pour commencer comme entraineur au RCS Visé en 2002. Il a également été entraîneur de La Louvière jusqu'au 21 février 2006. Il a quitté son poste après son implication dans le scandale des matches truqués.

Il entraîne ensuite Wevelgem City en première provinciale, n'hésitant pas, exceptionnellement, à remplacer lui-même son gardien blessé. Le 17 juillet 2008, il rejoint le Domaine des grottes de Han sur Lesse pour intégrer l’équipe marketing en tant que relations publiques. En même temps, il devient entraîneur d'une autre équipe de première provinciale, la RJ Rochefortoise.

En mars 2010, il revient au football en acceptant la proposition d'entraîner l'équipe du village de Limont, alors en troisième provinciale (P3A, province de Liège). Il entraine ensuite le RFC Tilleur en P1 liégeoise durant la saison 2011-2012. Il est ensuite engagé au RRFC Montegnée pour la saison 2012-2013. Malheureusement, il sera remercié fin septembre 2012 . Début novembre, le "Gil" retrouve de l'embauche en Hesbaye au sein du club du RSC Haneffe, voisin de USH Limontoise.


























Parcours junior :
1972-1976: Belgique CS Verlaine
1976-1981: Belgique Standard de Liège

Parcours professionnel :
1981-1996: Belgique Standard de Liège 445 Matchs (10Buts)
1996-1997: France Girondins de Bordeaux          38 Matchs (0But)
1997-1998: Belgique Standard de Liège 25 Matchs (4Buts)
1998-2000: Italie Brescia Calcio  55 Matchs (0But)
2000-2001: Italie Ravenne Calcio              13 Matchs (0But)
2001-2002 : Belgique Beveren ( ?) Matchs ( ?but)

Sélections équipe nationale :
1985-1995: 12 Matchs (0But)

Palmarès:
Champion de Belgique : 1982 et 1983 avec le Standard de Liège
Vice-champion : 1993 et 1995 avec le Standard de Liège
Vainqueur de la Coupe de Belgique : 1981 et 1993 avec le Standard de Liège
Finaliste de la coupe de Belgique : 1988 et 1989 avec le Standard de Liège
Vainqueur de la super coupe de Belgique : 1981 et 1983 avec le Standard de Liège
Finaliste de la super coupe de Belgique : 1982
Finaliste de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe : 1981-82 avec le Standard de Liège
Finaliste de la Coupe de la ligue : 1997 avec les Girondins de Bordeaux

Prix individuel :
Gardien de l'année en 1985, 1986, 1992 et 1995.

Carrière d'entraineur :

2002-2003: Belgique RCS Visé
2003-2004: Belgique KV Ostende
2005: Belgique SC Eendracht Alost
2005-2006: Belgique RAA Louviéroise
2006-2008: Belgique Wevelgem
2008: Belgique RJ Rochefort FC
2010: Belgique USH Limontoise
2010-2012: Belgique RFC Tilleur
2012: Belgique RRFC Montegnée
2012-: Belgique RSC Haneffe

1982 





























Raymond Goethals avec la nouvelle vague du Standard de Liège, de gauche a droite Pascal Delbroeck, Gilbert Bodart, Etienne Delangre et Tony Englebert

05/05/1984 finale coupe de Belgique La Gantoise - Standard 2-0 après prolongations.
Gilbert Bodart - Michel Collard
































Bodart-Geurts-Jelikic































Delangre-Renquin-Bodart-Wintacq



















Vainqueur de la coupe de Belgique 1993
































































Jean Wauters-André Duchêne-Gilbert Bodart-Lucien Levaux 





















19-04-2004 Standard Ostende 5-0 Piot-Bodart
































1983-1984























Haut de g à : Goethals, Wintacq, Aussems, Daerden, Hrubesh, Meeuws 
Milieu de g à : Bourguignon, Jelikic, Hellers, Gründel, Vandersmissen, Delangre, Plessers Semmeling 
Bas de g à d :  Poel, Tahamata, Preud'homme, Bodart, Delbrouck, Bosman


































Prince Philippe-Vandersmissen-Bodart 























Equipe National

































Prince Laurent-Wauters-Bodart-Wilmots
























Gilbert Bodart capte le ballon sous les regards anxieux de Michel Wintacq, Guy Hellers, Michel Renquin et Luc Ernest

























1988-89 Bodart-Moesse-Preud'homme (Fc Malines)


 C’était le Gil’…
Publié le 16 juillet 2012 par bendupuis
   

Flash-back, retour aux années Goethals. Mon cousin me dit un beau jour qu’il a entendu Raymundo déclarer que le gardien réserviste du Standard, Gilbert Bodart, est aussi bon si pas meilleur que Michel Preud’homme. « Pourquoi ne le fait-il pas jouer alors ?« ,  me dis-je…  Cela ne tardera plus, par la faute de l’Affaire Standard-Waterschei.

Déjà, lors de la finale de la Coupe de Belgique en 1984, il avait repoussé les assauts des joueurs gantois et l’échéance. Sa légende est née pour moi lors de ce match. Les commentaires laudatifs du journaliste de la radio me décrivaient un gardien presque infranchissable, à la mentalité de guerrier. Un digne fils spirituel des Nicolay et Piot. Le pur Rouche, coulé dans le moule maison. Les années qui suivront ne feront qu’accentuer ce sentiment et mon admiration pour le joueur. Car s’il est un homme qui a gagné des dizaines de points pour ses couleurs, c’est bien le Gil’ !



Une forte personnalité. Sa grande gueule, son côté provocateur, cabotin et showman l’érigent en gardien spectaculaire qui n’hésite à se coucher et à rouler sur des ballons anodins. Sclessin aime et vénère ces icônes. Bodart connaît la presse sportive. Il sait l’utiliser et elle le lui rend bien. Bref, un gars qui ne laisse pas indifférent, insensible et qui cultive le don d’enchanter ses fans et d’énerver détracteurs et supporters adverses. Cela lui coûtera cher, notamment au Soulier d’Or et en équipe nationale…

Les souvenirs du Gil’ se bousculent dans ma mémoire. Un livre ne suffirait pas pour tout raconter. ll m’impressionnait sur trois points: ses duels en un contre un, face à l’attaquant adverse, ses réflexes sur sa ligne de but et les pénalties qu’il stoppait. A propos des coups de réparation, il a souvent déclaré qu’il avait un ‘truc’ mais qu’il ne le donnerait qu’à la fin de sa carrière. Titillement médiatique. Je n’y ai jamais vraiment cru et nous attendons toujours ses explications… Je pense surtout qu’il avait un coup d’œil rapide, une détente de félin et une grande capacité à déstabiliser le tireur par un mot, un geste ou tout simplement un regard de tueur à gages.

Novembre 1989. Je suis alors à l’ULB où je poursuis mes études de journalisme. S’offre l’occasion d’écrire un article de style magazine pour le 7e Soir, un supplément du quotidien Le Soir. Je pense à interroger Gilbert Bodart sur ses loisirs. Divine surprise, il accepte. Pour m’éviter un fastidieux déplacement à Liège, il m’invite à l’Holiday In de Diegem où les Rouches sont en retraite avant un match à Anderlecht. Woaw, l’apprenti-scribouillard invité dans le prestigieux hôtel des hommes de Georg Kessler ! Gilbert m’accueille avec un grand sourire dans un salon-bar de l’hôtel. S’engage alors une discussion à bâtons rompus. Le tennis, les destinations de vacances, la bande dessinée… nous évoquons tout cela. Derrière le sportif, se dévoile l’homme chaleureux, accueillant et qui n’a pas hésité à consacrer une heure de son temps, la veille d’un match à Anderlecht, à un étudiant en journalisme. Chapeau.

Son départ du club, quelques mois avant Guy Hellers, marquera pour moi la fin de mon Standard, celui de mes débuts au stade. D’Onofrio, Ivic et sa bande dynamitèrent alors mes statues. Mais que dire de sa descente aux enfers post-carrière ? Démon du jeu, dettes, menaces, magouilles, trahisons, justice, prison. Il faut que tu en sortes, Gil’. Si j’étais chef d’entreprise, je te tendrais la main, malgré ce que tu as commis aux Grottes de Han. Pour tout ce que tu as représenté pour un fan…

https://bendupuis.wordpress.com/2012/07/16/cetait-le-gil/

































1997-98































Genaux-  Bettagno-Bodart 
























13/09/1987





















Le "Gil" au local du RFCL le lendemain du derby Liégeois, RFCL-Standard 2-2
































1985-86 Bodart-Renquin
























22-05-2015 Mika Goossens-Gilbert Bodart
























25-03-1984 Seraing - Standard 4-5 Michel Preud'homme-Gilbert Bodart























17-10-2015 Gilbert Bodart - Vedran Runje lors de Standard - Westerlo 1-2





























































28/11/2015 Christian Piot, Gilbert Bodart, Guy Vandersmissen, Asgeir Sigurvinsson























1978































1984 

































29/05/2016 Gilbert Bodart-Eric Gerets

























10/06/2016 Jubilé Gilbert Bodart





























































Guy Hellers, Robert Waseige, Gilbert Bodart et mini Bodart, Eric Gerets,Michel Renquin